L’inverseur de poussée du Superjet 100 russe en exposition à MAKS 2009 à Moscou

Le rôle d'Aircelle en tant que fournisseur de nacelle du Superjet 100 russe est mis en vedette au salon aérien MAKS 2009 de Moscou où l'inverseur de poussée mis au point pour le nouveau biréacteur de ligne régional est exposé.

Cet inverseur de poussée fait partie de l'exposition organisée sur le stand de la compagnie mère d'Aircelle : le Groupe Safran. Il s'agit en l'occurrence du bloc nacelle complet du Superjet 100 dont la conception et la production ont été confiés à Aircelle.

L'inverseur Papillon® à double porte d'Aircelle est utilisé sur les moteurs SaM146 du Superjet 100 conférant de la sorte un atout supplémentaire au nouvel avion de ligne régional construit par la division aviation civile de Soukhoï (SCAC) avec le soutien d'une équipe industrielle internationale.

Cet inverseur fait partie de la nacelle développée dans sa totalité par Aircelle pour le Superjet 100. Ceci comprend la manche à air, la tuyère, les portes de capot de la soufflante et le bâti moteur, l'ensemble étant assemblé et intégré selon le principe de l'EBU ou "engine build-up".

La nacelle du Superjet 100 incorpore certaines des technologies les plus récentes d'Aircelle, y compris un traitement acoustique identique à celui appliqué aux nacelles de l'Airbus A380 associé à un emploi accru de pièces en matériaux composites. Au final, ce sont donc des technologies de pointe en matière d'acoustique qui font leur apparition sur le marché des avions de ligne régionaux tout en apportant une conséquente réduction de poids, à travers l'utilisation généralisée de composites.

Avec un carnet de commande totalisant plus de 120 avions, au plan international le Superjet 100 constitue un franc succès commercial pour le nouvel avion russe. Trois prototypes de cet avion volent actuellement dont deux sont présentés à MAKS 2009 cette semaine sur l'aérodrome de Joukovski près de Moscou.

Les trois prototypes du Superjet 100 ont accumulé à ce jour plus de 700 heures de vol lors de 270 sorties d'essais qui ont couvert des points comme le givrage, la résonance ainsi qu'une part significative des vols sous fort angle d'attaque.

Leurs moteurs SaM146, qui sont des réacteurs de 13 500 à 17 500 livres de poussée unitaire, ont accumulé plus de 1 600 heures de vol, démontrant ainsi leur capacité dans l'essentiel de l'enveloppe de vol opérationnelle de l'avion. Le SaM146 est produit par PowerJet, une société en partage de Snecma (Group Safran) en France et NPO Saturn en Russie.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer