: 3 min

Safran Nacelles propose des solutions en rupture sur l’intégration des futurs ensembles propulsifs à très haut taux de dilution

24 Mai 2018

Une étude, financée par la Commission Européenne et dont le coordinateur industriel est Safran Nacelles, a identifié des solutions pour réduire les temps de développement, la masse et faciliter l'accès aux systèmes et équipements de la prochaine génération d'ensembles propulsifs à très haut taux de dilution (Ultra-High Bypass Ratio - UHBR).

nipse_logo_15x15.jpg

Ce projet technologique de trois ans, baptisé NIPSE (Novel Integration of Powerplant System Equipment), s'est appuyé sur l'expertise de dix sociétés et organisations et propose des ruptures technologiques. Le  coordinateur du projet, Iain Minton, qui est également le Directeur Technique du site de Safran Nacelles à Burnley au Royaume Uni explique : « Le projet NIPSE nous a permis d'anticiper et trouver des solutions aux challenges d'intégration qui se dessinent avec l'arrivée de ces futurs ensembles propulsifs très intégrés, dans lesquels les systèmes seront beaucoup plus difficiles à installer. En effet, les moteurs UHBR seront équipés de nacelles plus fines et de modules de soufflantes plus grands ce qui conduira à transférer la majorité des équipements situés actuellement autour de la soufflante, vers une zone plus exiguë sous les inverseurs de poussée. Il a fallu de plus prendre en compte le fait que ces architectures UHBR nécessitent davantage de fonctionnalités et génèrent des contraintes thermiques supplémentaires en raison de la réduction de l'espace disponible et de la diminution des capacités de ventilation. »

Les résultats préliminaires de l'étude NIPSE, annoncés le mois dernier au salon aéronautique ILA de Berlin, ont répondu à trois objectifs :

  • Réduire le temps de développement des futures architectures des moteurs UHBR. Le projet NIPSE a ainsi défini un outil qui pourrait réduire de 40% la durée de certaines tâches d'intégration, en permettant de calculer en quelques minutes seulement, des données de masse, de géométrie et de longueur des harnais et canalisations.
  • Réduire le volume des équipements et des systèmes de refroidissement tout en diminuant leur masse ainsi que celle des tuyaux et des harnais électriques associés. Un gain de 10% a été identifié tant sur la masse que sur le volume, grâce notamment à l'application de nouvelles techniques de fabrication pour les équipements pneumatiques.
  • Conserver les temps d'accès aux systèmes et équipements pour la maintenance des moteurs. Des systèmes innovants d'ouverture en maintenance des inverseurs de poussée ont été développés pour un accès rapide et sécurisé au moteur et à ses équipements. Ces nouveaux systèmes sont d'autant plus importants que sur les moteurs UHBR la majorité des équipements se trouvera sous les inverseurs de poussée.

Les dix sociétés et organisations participant au projet NIPSE sont Safran Nacelles,

Safran Aircraft Engines, Safran Electrical & Power, Netherlands Aerospace Center (NLR), Thermocoax, Meggitt, BAE Systems, Compañía Española de Sistemas Aeronáuticos (CESA), Archimedes Center for Innovation and Creation, et ARTTIC International Management Services.

Le projet NIPSE a été financé par la Commission Européenne dans le cadre du programme de recherche et d'innovation Horizon 2020 sous l'accord de financement n°636218.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer