: 3 min

Séance d’échauffement pour la nacelle Nexcelle du C919

9-16-2016-c919-testing.jpg
L'inverseur de poussée O-Duct de Safran Nacelles, visible sur le moteur LEAP-1C (zone entourée au centre de la photo), lors des essais au sol menés à Peebles, dans l'Ohio. On note la présence d'un imposant tunnel de réingestion qui empêche l'air rejeté par l'inverseur de poussée d'être à nouveau avalé par le moteur.

16 septembre 2016

Le système de nacelle mis au point par Nexcelle (la J.V. de Safran Nacelles et de Middle River Aircraft Systems de GE Aviation) pour le biréacteur COMAC C919 a démontré ses capacités lors d'essais au sol intensifs menés aux États-Unis.

Sur le site GE Aviation de Peebles, dans l'Ohio, cette nacelle – qui comporte l'inverseur de poussée très innovant O-Duct conçu par Safran Nacelles – a été activée 1 855 fois dans des conditions représentatives d'un large éventail de situations opérationnelles, allant d'un déploiement normal à des actions plus extrêmes comme lors d'un décollage avorté ou bien d'un atterrissage forcé simulés.

Ces essais au sol s'inscrivent dans le processus de certification du moteur et la validation de la maintenance de l'Integrated Propulsion System (IPS) LEAP-1C de CFM International qui propulse le biréacteur C919.

Sur le LEAP-1C c'est le O-Duct en composite monobloc de Nexcelle qui remplace l'inverseur de poussée en deux parties D-Duct traditionel. Avec sa cinématique propre, c'est tout l'ensemble de l'O-Duct qui avance pour se placer en position de poussée; l'ensemble étant entraîné par le système électrique d'inversion de poussée (E-TRAS).

Les bénéfices de l'Integrated Propulsion System

Ces fonctionnalités sont des éléments clé de la contribution de Nexcelle à l'Integrated Propulsion System du LEAP-1C. Elles apportent de réels bénéfices comme un  effet de masse moindre, une efficacité et une fiabilité accrues, ainsi qu'une bien meilleure  facilité d'entretien.

Une fois les essais achevés à Peebles, la nacelle a été démontée et ses composants conduits chez les deux acteurs de la J.V. Nexcelle pour y subir une inspection détaillée.

"Nous avons tout passé en revue jusqu'aux plus petits composants, y compris le gros matériel qui a été vérifié afin d'être bien aux normes," explique Olivier Rougelot, directeur du programme de nacelle C919 chez Safran Nacelles. "Voilà  qui confirme que les composants de la nacelle ont fonctionné de manière nominale, et qu'ils sont parés pour le service."

Le concept O-Duct, développé par Safran Nacelles, est issu de l'étude prototype PANACHE visant à la mise au point d'un ensemble nacelle-pylône de conception avancée et d'efficacité accrue.

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer